terrain foot ballon

En plus d’exercer un métier de diagnostiqueur immobilier, il est joueur de football semi-pro. Chaque semaine, il jongle entre rendez-vous clients, matchs et entraînements. Au final, cela fait des grandes journées mais Julien n’y renoncerait pour rien au monde. Découvrez donc cet homme à la double casquette !

Depuis quand jouez-vous au football ?

« Depuis toujours ou presque ! Je me suis passionné très tôt pour le ballon rond. Je crois que j’ai commencé à jouer au foot à l’âge de 5 ans avec mon père. »

Et après ?

« Puis, vers 7 ans, je me suis inscrit en club. 17 ans plus tard, je continue de pratiquer ma passion en tant que semi-pro. Mon niveau me permet d’être rémunéré lorsque je joue mais pas assez pour faire que ça. Ainsi, j’ai aussi un métier : diagnostiqueur immobilier ! »

Comment êtes-vous arrivé semi-pro ?

« En fait, cela s’est fait naturellement. Comme dit plus tôt, j’ai commencé à jouer en club à l’âge de 7 ans. Je n’étais pas spécialement doué au départ mais je me suis entraîné dur pour progresser. Et un jour, un club de national m’a approché. C’est comme ça que je suis devenu semi-pro. »

Et comment êtes-vous devenu diagnostiqueur immobilier ?

« Effectivement, c’est mon vrai métier ! Pour en arriver là, je suis passé par une formation de diagnostiqueur immobilier (voir le site de formation), après un Bac+2 dans le domaine des techniques du bâtiment. J’ai choisi cette voie parce que je trouvais le secteur intéressant. Mais avant de me lancer vraiment, je m’étais quand même renseigné un minimum. Mon projet de départ était de monter ma boîte après l’obtention de ma certification de diagnostiqueur. Et c’est ce que j’ai fait. Maintenant, je me partage entre le football et mes clients. »

diagnostic agent immobilier formation

N’est-ce pas difficile de concilier les deux ?

« C’est pas toujours évident… Mais mon statut d’indépendant me donne une plus grande liberté pour allier le football et mon métier. Cela me permet de me libérer facilement pour les entraînements qui se déroulent parfois pendant les horaires de travail. Bien sûr, je dois avoir une organisation millimétrée. Mais j’y arrive jusque-là pas trop mal ! »

Le sport vous aide-t-il dans votre métier ?

« Beaucoup ! Faire du foot à haut niveau me permet déjà d’évacuer tout le stress que je peux avoir dans mon travail. Cela m’aide à me vider la tête et à penser à autre chose. Et de manière générale, cela me permet de me sentir bien. Et du coup, je peux travailler sereinement. »

Quelle place prend exactement le sport dans votre vie ?

« Pour rester à mon meilleur niveau, je fais plusieurs entraînements par semaine avec mon club. Sans les matchs, cela représente 4 heures par semaine. Et en parallèle, je cours ou fais de la musculation presque chaque jour. Cette rigueur me permet de rester physiquement affûté. A côté, il y a aussi les matchs le week-end. Donc on peut dire que le sport représente une grande place dans ma vie. »

Quels sont vos prochains objectifs ?

« Avec le club déjà et l’équipe, j’aimerais beaucoup passer en division supérieure. On l’a presque fait 2 ans plus tôt mais on a lâché à la fin. Pour cette année, ça va être compliqué mais peut-être l’année prochaine… Après, à titre plus personnel, j’ai simplement envie de continuer à m’améliorer en conservant toujours le même plaisir sur le terrain.

Ça c’était pour la partie sport. Pour mon métier, j’ai le projet de recruter un autre diagnostiqueur dans quelques mois pour absorber correctement toute l’activité, qui se développe plutôt bien. »

jeune joueur foot

Quel est le meilleur joueur du monde pour vous ?

« C’est une question difficile ! Il y en a tellement qui sont bons. Il m’en vient d’ailleurs plusieurs à l’esprit. Bien sûr : Messi, Ronaldo mais aussi Mbappé. Même s’il est plus jeune, il a un énorme talent et s’il garde son sérieux actuel, il peut aller très loin. Pour moi, ça se joue entre les 3, même s’il y en a d’autres comme Neymar, Griezmann ou encore Lewandowski. »

Que pensez-vous de l’équipe de France ?

« Franchement, la nouvelle génération est très prometteuse. Bien sûr, ils ont gagné la dernière coupe du monde 20 ans après la première. Et ça, chapeau ! Il y a du talent dans cette équipe mais aussi une bonne entente d’après ce que je vois et c’est essentiel pour avoir des résultats.

L’équipe est aussi relativement jeune et c’est de très bon augure pour la suite. On a à mon avis toutes nos chances à la prochaine coupe du monde, même si les autres équipes vont nous attendre. Mais une troisième étoile serait tellement génial. En tout cas, personnellement, j’y crois à fond. Je fais aussi confiance à Deschamps pour renouveler l’exploit. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.